Préparation

Sur la route, on me demande parfois si je me suis entraîné avant de partir en voyage à vélo. Pas vraiment. Bon, je fais du footing dans les collines deux fois par semaine “pour rester en jambe”, mais aucune préparation sur le cyclimse.

Je pense que faire 100 km en un jour n'est pas grand chose (beaucoup de ceux qui disent que c'est impossible serait en fait facilement capable de le faire sur une route plate), et le faire chaque jour est plus une question de mental que de jambes.

Comme la plupart de mon matériel est neuf, la vraie préparation consiste à s'assurer qu'il fonctionne comme prévu, et voir si , en cas de casse, il peut être changé rapidement. Mon voyage en Islande cet été s'est transformé en occasion pour tester mon vélo dans des conditions réelles, avec des températures froides et un segment de 3 jours sans magasins.

C'est bien allé, surtout parce que l'Islande est un pays fantastique qui m'avait attiré depuis un bon moment. Après le voyage, j'ai eu à affiner ma configuration : changer le porte-bagages avant cassé par le transporteur de l'avion, se débarrasser du chargeur solaire et trouver un remplaçant adéquat, trouver un rétroviseur, des pièces de rechange Magura, un réchaud multicombustibles, etc..

Quand j'ai donné mon préavis de départ de 3 mois pour le boulot et l'appart, le compte à rebours a commencé: seulement 3 mois intenses, tout en travaillant et en essayant de passer un test de langue allemande, pour tenter de trouver un nouveau propriétaire pour l'appartement et le mobilier, évaluer les assurances afin d'en changer, les banques, les fonds de pension, obtenir l'équipement manquant et faire des tests, trier 2 ans de photos, mettre en place ce site (qui n'a rien à voir (pour l'instant) avec les orques), mettre en place un itinéraire et chercher des infos sur les visas et les choses à voir … Je suis en réalité beaucoup plus occupé à évaluer et minimiser les risques qu'à profiter de mes derniers jours sédentaires. Et pendant ce temps, Novembre approche et il se fait beaucoup plus froid. J'ai vu des gens portant leur snowboard à la gare, c'est un signe qui devrait normalement m'exciter, mais cette fois je suis moins enthousiasmé par la neige …

San Bernardino Pass
Le col du Saint Bernard

Simplon Pass
Le col du Simplon
Partager Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone