25000 KM !

Et encore un palier franchi,c'est le 25000ème km aujourd'hui ! Cape Town est maintenant à moins de 900 km à vol d'oiseau. Je suis à Aus, un village dans le sud de la Namibie, le premier village depuis que j'ai quitté Windhoek il y a 15 jours. Le premier village avec l'électricité et une route asphaltée. Au cours de jours passés, j'ai pédalé le long du désert du Namib, et ce fut encore une fois un splendide parcours.

Du point de vue de mes routes de gravier, qui voient défiler moins de 10 voitures (et un vélo) par jour, j'ai aperçu beaucoup d'animaux sauvages: springboks et oryx tous les jours, mais aussi des chacals, des zèbres, des autruches, etc. J'ai grimpé les plus grandes dunes du monde, à côté desquelles Merzouga, dans le Sahara et Khongoryn Els, dans le Gobi, ressemblent à des bébé dunes. Je me suis retrouvé, au réveil, à caresser des guépards qui ont été transportés par avion jusque dans une ferme isolée pour un photoshoot de Vogue avec le styliste de Michael Jackson. J'ai eu de la pluie (inattendue), j'ai dormi avec des températures en dessous de zéro avec du gel le matin, c'est vraiment l'hiver.

En outre, j'ai eu droit à la pire casse qu'il me soit jamais arrivé sur le vélo, et c'est sur le cadre: un boulon soudé permettant d'accrocher le porte-bagages arrière s'est cassé, et c'est terrible si je ne peux pas porter mes sacoches arrière. Je me suis arrêté au premier atelier et la soudure de ce petit morceau sur une patte de la fourche arrière a échoué. Wilhem a finit par couper deux plaques d'acier et nous les avons vissées sur l'étai de siège, et elle sont censées tenir le panier jusqu'à la fin. A l'avenir je vais devoir éviter les routes cahoteuses...

25000 KM

Ce soir je porte à nouveau tous mes vêtements. Après réparations de mon poêle et application d'une rustine sur mon matelas gonflable, je serai prêt pour une autre nuit glaciale. Demain, je vais traverser la zone interdite, le Sperrgebiet, une terre presque aussi grande que la Belgique, où seul De Beers à le droit d'extraire des diamants, jusque à Lüderitz.

Tags :
Partager Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone