Terre et asphalte jusqu'au Ghana (traduction en cours)

Quelques bon repos à Yamoussoukro et à 10 rayons chinois pour 1 € de plus tard, j'ai quitter la capitale vers le Ghana, à l'est, sans test au mess de la circulation à Abidjan.

Je suis chanceux que la route est presque terminée mais pas encore ouverte au public. J'ai été averti qu'il pourrait y avoir coupeurs de routes, les bandits de la route, car il est vide et facile à prendre en otage un motard.

– >

C'est dimanche matin et je peux entendre la messe et les chansons dans tous les villages que je faire défiler. Les enfants sont bien habillés. J'ai appris que la première pluie de l'année est tombé ici il y a deux jours. Seulement ? La saison des pluies est censé pour être de mai à juillet et d'octobre à novembre. Il semble en Côte d'Ivoire complètement manqué le principal cours d'eau de pluie. C'est ce qui explique pourquoi je me sens très chanceux n'ayant ne pas été coincé je regarde la pluie pendant les jours d'affilée.

20130901-DSC_1615

J'ai remarqué des petites traces révélées dans la poussière sur mes sacoches. J'avais entendu dans la nuit, quelque chose qui bouge autour et sur mon lit. Il aurait pu être une souris ou un gros lézard. Même quand il dort dans une maison d'une personne ou un hôtel pas cher, il est recommandé de sceller tous les sacs, surtout de l'un nourriture comptable. Les fourmis et toutes autres sortes d'animaux seraient trop heureux d'avoir un coup d'oeil dedans.

20130901-DSC_1616
Bongouanou

Je complète une collection spéciale, quand un gamin par la route m'appelle libanais. C'est la collection de toutes les choses blanches sur les jambes qui identifient les enfants moi avec. Jésus, White man, américain, chinois, Oussama, Rastaman, …

À un arrêt rafraîchissant au bord du lac à Bongouanou, je suis invité à s'asseoir à une table d'hommes discutant de questions et la politique. Il semble que ce domaine ne supporte pas le même président que dans l'Ouest. Ouattara n'est pas la bienvenue, tout comme les Burkinabés accusés pour voler les terres des Ivoiriens (et pour aggraver les choses, Ouattara serait un moitié-Burkinabé, qui a retiré le coté Burkinabé de son nom). France est une fois de plus accusé de contrôler l'économie ivoirienne et rendre les choses difficiles.

20130901-DSC_1618

Je ne comprends pas comment est réellement possible, mais ce n'est pas la première fois que j'entends que tout produit importé de Côte d'Ivoire doit passer par la France en premier lieu, ce qui les rend beaucoup plus cher qu'ils ne le devraient. Ils donnent l'exemple des voitures japonaises, préféré car plus facile à réparer et à trouver des pièces de rechange (quelque chose que Peugeot et Renault ne sont pas populaires pour...), qui sert à être moins cher avant.

Concernant la France, ils disent aussi qu'ils ont été surpris quand ils ont vu à la télé qu'un ministre français vivait dans un appartement loué, ne pas posséder. Un ministre ? Locataire ? Comment serait-il possible ? Politique est différents sur ici, où il semble largement admis que les positions sont faites pour devenir instantanément riche et ne pas de servir le pays. Devenir un ministre signifie construire soi-même un château et l'achat de voitures de luxe pour les enfants. Ceci termine l'Éternel “alors, pourquoi les africains pauvres ?” discussion, après avoir reconnu que tout citoyen d'accéder à des postes élevés, même les plus honnêtes et plein d'espoir, pourrait abuser de leur position et de se construire un château stat. Il semble impossible pour la richesse du pays en cascade vers le bas de la pyramide jusqu'à la majorité de la population.

20130901-DSC_1610

J'ai réussi à arriver à Daoukro après un deuxième 100 km jour sur les bonnes routes, où je rencontre Jean, mis en contact par Jonas à Bouaflé. Jean est un policier de haut rang et me dit qu'un chauffeur de camion a été abattu il y a à proximité, dans une attaque lancée par la coupeurs de route de deux semaines. Heureusement pour les cyclistes, ils sont apparemment organisées et attaquer principalement sur les indications d'informateurs dans les villes, après avoir identifié les convois des commerçants susceptibles de transporter de gros montants en espèces (qui passe les lundis, mardis et jeudis).

Nous mangeons un dîner double du futu banane et attiéké avec agouti, qui est difficile à la fin même pour mon estomac. Nous marchons ensuite. Daoukro a un camp de l'ONUCI (la mission de l'ONU en Côte d'Ivoire) et est la maison de Henri Konan Bédié, le Président qui a régné au cours de deux demi-termes, succédant à Houphouët-Boigny à sa mort mais renversé par Robert Guéï, six ans plus tard. Sa résidence est énorme et il y a un tournoi de pétanque, appelé après son nom.



La pluie m'envoie au large à l'est de Daoukro vers la frontière du Ghana. Les villages sont bien balisés, commençant juste où la précédente s'est terminée, et la quasi-totalité d'entre eux se terminent par - KRO.

20130902-DSC_1626
II Kokokro

20130902-DSC_1629

20130902-DSC_1630

La journée se passe bien, à l'exception de mes jambes endoloris, souffrent probablement de la longue distance couverte dans les deux derniers jours. La route est belle mais sans incident. Mon major “ interaction ” était en mangeant le déjeuner, une autre grosse partie d'attiéké, à côté d'un groupe d'amis midi à boire et écouter un homme ivre, convaincre, j'ai été un espion. Mon GPS serait un micro enregistrant toutes (la connerie) ils disent et j'il livrerait à France 24 et TV5 pour faire de nouvelles tendancieuses. J'ai été accusé d'être un menteur, même sans rien dire.

20130902-DSC_1633
Fleuve Comoé

La bruine changé maintenant en gros et lourds gouttes d'eau glacées, qui sont vraiment pas les bienvenus dans mon cou chaud en sueur. Heureusement, il ne dure pas et j'arrive à Apprompronou, où les routes sont goudronnées à nouveau, à un dilemme : il est 17 et Agnibikékrou à 22 km. Je pouvais le faire, mais il serait presque noir.

20130902-DSC_1636

Comme je suis déjà bien fatigué, j'ai opté pour un hôtel pas cher à Apprompronou (après tout, il a un nom cool). C'est mieux comme ça, étant donné que les gens disent que même les motards ne conduisent la nuit sur les routes, effrayé par les pirates de l'air.

20130902-DSC_1637

20130902-DSC_1640

J'ai l'attiéké à nouveau pour le dîner. Il est temps de changer ! Attiéké, râpé kassava ressemblant à couscous, est assez bonne, mais comme je l'ai pour les déjeuners et dîners, presque toujours avec du poisson, je suis impatient de Ghana et de nouveaux types d'aliments.



La route à Agnibilékrou est pleine de nids de poule et le goudron est sorte de disparaître. J'ai la même vitesse que les camions, donc c'est bon que je n'a pas l'essayer hier soir. La raison pour laquelle que je vais il y a à passer au Ghana via un poste frontalier petit, celui à Abengourou restauration plus de trafic, j'ai dit.

20130903-DSC_1642
Entre Agnibilékrou et Abengourou

20130903-DSC_1644

20130903-DSC_1643
La route assez mauvaise à Agnibilékrou

Après Agnibilékrou, on ne peut plus exact de dire que la route est peu fréquentée. C'est un chemin de terre à travers les plantations et les élevages de poulets, très calmes.

20130903-DSC_1647

20130903-DSC_1650

20130903-DSC_1652
Parfois je me demandais … ça va vraiment au Ghana ?

20130903-DSC_1657
Derniers drapeaux ivoirien

Le poste frontalier est en Gonokrom. Sur le dernier point de contrôle de police ivoirienne, les agents sont occupés à négocier une amende pour les passagers de la voiture. Ils veulent aussi me déballer tous mes bagages, je sais pas pourquoi, et ils savent quoi faire, mais j'ai réussi à l'éviter, toujours sans donner aucun pot-de-vin, comme je l'ai toujours fait. Plus loin, les coutumes sont sympathiques, et au troisième point de contrôle, il est déjà Ghana. Je n'a pas remarqué jusqu'à ce que les gens ont commencé à parler en anglais, parce que le signe lu"Bureau des Douanes” et “Akwaaba“, qui est “ Bienvenue ” en Twi (la langue des Ashanti), mais aussi utilisé en Côte d'Ivoire orientale.

Day304-Bike-130903
Bienvenue au Ghana

En fait, l'Afrique est grand de voyager pour le fait que seulement 3 langues (anglais, français, Portuñol) suffisent pour briser toute barrière de la langue dans l'ensemble du continent. Si ne pas maîtrisé tout les temps, il y a toujours quelqu'un dans un village de parler un de ces trois.

L'immigration ghanéenne est très acceuillant et il n'y a aucune bagages de consigne. Je vais commencer à penser à ce que certains voyageurs ont dit, que les fonctionnaires dans les ex-colonies britanniques sont plus agréables que dans l'ex-français ceux.

20130903-DSC_1660
Fraîchement au Ghana

Et instantanément, les changements de route de terre pour une bonne route pavée. Les changements de pompe à pied pour la pompe à main. Le franc CFA est sorti. Mais les gens ont les mêmes activités, transportant des rondins sur leur tête à travers les champs de maïs.

Une des surprises broder-passage à niveau est que je vois des petites voitures, le type de pot d'yaourt (Daewoo Tico SX), comme les taxis. Les routes doivent être vraiment bons ici alors, parce que je n'ai pas vu de si petites voitures depuis le Maroc.

Une autre surprise 10 kilomètres plus loin dans Dormaa, la première ville, est le premier carrefour : feux de circulation ! Et le peuple respecte ! À l'exception de ceux neuf de Sinkor, Monrovia, feux de circulation ont été inexistantes depuis le Maroc.

Le Ghana est plus cher que la Côte d'Ivoire et je trouve l'hôtel moins cher pour 15 GHC (GHC 2 pour 1 USD). L'avis indique que les personnes de même sexe ne sont pas autorisés à partager la chambre. L'homosexualité est illégale au Ghana (code criminel, article “Charnel contre nature“).

Une de mes premières questions est “Ce que tu manges qui n'est pas attiéké?«, et la réponse est « banku », le plat le plus populaire du Ghana. C'est une balle de purée de maïs et de kassava. C'est bon pour un changement, mais deux semaines de tous les jours ce ne sera pas mieux que deux semaines d'attiéké...

Pour une première impression du Ghana, tout le monde semble aimable et souriant. Sauf un. Je suis accroché par un homme ivre du Mali qui insiste sur le fait de marcher à travers le marché main dans la main (dans les pays musulmans, hommes peuvent marcher mains en mains, mais pas de couples) avec moi, afin d'être semblent avec “son homme blanc” et gagner le respect. Même sans le vouloir, nous avons rencontré suffisamment de gens à qui il doit de l'argent pour me font penser que c'est une idée tout à fait stupide.