Les Alpes

Pas aussi élevé que dans le Valais ou des Grisons, mais quand même avec quelques montées. Je voulais prendre un itinéraire traversant de jolis paysages plutôt que de rester dans les plaines entre Zurich, Berne et Neuchâtel.


Bien qu'il ait plu toute la nuit, je quitte Lucerne sous un beau ciel bleu et effectue un tour du Lac Lucerne avec vue sur les sommets enneigés, dont le Pilatus.

20121105-DSC_1364
Mt Pilatus depuis la gare de Lucerne

La montée de la journée est appelée Brünig, un col de 1008m. Mon itinéraire suit le tracé du Goldenpass, un train touristique reliant Lucerne à Montreux en traversant les Alpes bernoises. La piste cyclable correspondante, issue de SchweizMobil.ch, porte le numéro 9 . Je rentre à l'intérieur des vallées, infestées de petites pistes d'atterrissage, qui constituent une partie du Réduit Suisse, un système de défense fait de mystérieuses installations dans les montagnes.

20121105-DSC_1386
Vue Giswil et Sarnersee
20121105-IMG_0386
Décollage immédiat pour le col du Brünig
20121105-IMG_0390
Un autre mystérieux mur de béton dans la montagne, avec des rails de trains

La montée est plus longue que je prévue et je progresse très lentement. Le ciel est souvent sombre et pluvieux, tous les commerces sont fermés entre midi et 14h (au minimum) et je ne trouve pas de chocolat pour revigorer mes jambes.

20121105-DSC_1373
Stans depuis Alpnachersee

La route pour les vélos n'est pas toujours goudronnée et plate, mais je trouve exceptionnel le fait qu'il y ait une route dédiée au vélo et permettant de traverser les cols. D'autant plus que la route normale est pentue, étroite, et remplie de voitures et de camions pas très amicaux.

20121105-IMG_0394
Ascension du Brünig

20121105-DSC_1397
Ascension du Brünig

20121105-IMG_0398
Enfin au col du Brünig

Beaucoup plus tard que prévu, j'atteins enfin le col du Brünig et j'en profite pour faire une pause bento. Cet endroit marque la limite entre la Suisse centrale d'où je viens (Lucern et Vierwaldersee) et l'Oberland bernois (Interlaken et la montagne touristique). Il y a peu de circulation là-haut, juste une boutique et un petit chemin, menant à Meiringen, que j'emprunte.

Il commence à pleuvoter et la descente vers Meiringen est raide. Une fois arrivé je trouve enfin de quoi manger, et je fait la découverte du jour : Meiringen a une piste militaire (une de plus). Celle-ci est bruyante. Elle est utilisée par des avions de chasse. Etrangement le bruit provient du coté Sud de la montagne. Mon itinéraire m'emmène entre la piste d'atterrissage et la montagne... jusqu'à ce que le signal pour barrières commence à sonner. Les barrières me tombe presque sur la tête, et une avion de chasse sors des falaises de la montagne pour renjoindre la piste d'atterrissage.

Day002-Bike-121105
Une rencontre peu commune

C'est exactement comme dans la série TV Thunderbirds, avec une piste d'atterrissage menant directement à l'intérieur de la montagne.

20121105-IMG_0411
Moi aussi

20121105-IMG_0406
Je jette un coup d’œil à l'intérieur

Étant donné que personne autour ne semble faire attention à moi, et puisque aucun signe n'avertit à propos de quoi que ce soit, je me rapproche de la montagne pour voir d'où proviennent les avions à réaction. Il y a deux tunnels et beaucoup d'hommes conduisant des machines émettant des lumières et des bips. Derrière la clôture, j'ai vraiment l'impression au début d'un film de James Bond. Enfin, ça ne doit pas être un grand secret étant donné que j'ai été aperçu avec mon appareil photo, et aucun garde portant Kalachnikov et chapka n'est venu m’arrêter.

Les avions de 3 chasse s'éloignent de la montagne puis décollent, ce qui me laisse une bonne chance de trouver les bons réglages pour mon appareil photo. Cela fait un paquet de bruit.

20121105-DSC_1412
Avion de chasse au décollage et à l'arrière plan , la route venant du col du Brünig

Je continue le long du lac de Brienz, celui-ci avec la très belle couleur turquoise, vouloir prendre le côté sud. J'ai ont été marcher là avant et savoir il y a quelques huttes de pique-nique que je pouvais rester, à l'abri de la pluie. Malheureusement, la piste cyclable est fermée et je ne prends pas le risque d'avoir à faire un demi-tour à un certain moment (les falaises sont assez raides là-bas). Je change ma façon pour le côté nord, par le biais de la ville de Brienz et autres mignons petits villages. J'ai enfin trouver à dormir sur un lit de paille sous un même toit par la voie ferrée. N'ayant rien à faire dans la nuit, la température chute à 6° C, je viens de m'endormir à 19:00 et bien dormir. À l'exception les machines d'entretien de piste ce qui rend un effet effrayant avec des lumières et le tonnerre dans la nuit.

20121105-IMG_0415

Le lendemain, je dois sortir sous la pluie et dans le froid. J'ai un paquet de montées avant d'atteindre là où "les vues sont belles".



Je dois m'arrêter fréquemment afin de décongeler mes doigts et éviter d'être trempé jusqu'au os.

20121106-IMG_0419

20121106-IMG_0427
Je me rappelle soudain que j'ai une autre paire de gants, et je m'offre un délicieux chocolat en récompense

20121106-DSC_1422
La route pour vélo est très pratique pour éviter les voitures. Elle trouve des solutions de contournement parfois étranges

20121106-DSC_1428
Les nuages s'éloignent, cela me redonne l'envie de prendre des photos

20121106-DSC_1431

20121106-IMG_0435

20121106-IMG_0438
Qu'est que je ne ferais pas pour rester à l'écart des voitures... Je tourne à gauche

Day003-Face-121106
La journée est toujours grise et pluvieuse, mais j'aperçois enfin la neige

Ma chaîne commence à couiner à cause de la pluie et de la poussière je fait une pause à Zweisimmen pour la nettoyer. Avec l'aide de Patrick de Sputnik Bikeshop je réajuste mes gardes boue. Je peux recommencer sur une moto qui a fait un beau bruit mécanique. Ça me donne la motivation pour aller plus loin et de « rattraper » le temps passé à l'atelier de réparation. Toutefois, dans l'intervalle, la nuit est venu et je me trouve dans une rue étroite avec des voitures, parmi les pins élevés majeure de la lumière. J'ai tirer hors de la route sur le premier tour et am sauvée par Peter et Anita qui ont bien voulu m'accueillir à l'atelier.

20121106-IMG_0440
Alimentaires locaux pour le dîner
Tags : , , ,
Partager Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone